Alcool et dépression – Quora

Pour compléter la réponse de Lise S. Fabre, je dirais que je n’ai pas connaissance de cas où la “dépression” serait “causée par l’alcool”.

D’après mon expérience, il s’agit généralement de l’inverse. L’alcool intervient comme pansement pour recouvrir et masquer la tristesse / les angoisses / etc. L’alcool faisant (généralement) oublier (pendant un temps) le mal-être de la personne, c’est un refuge. La consommation excessive d’alcool peut alors apparaître comme premier symptôme « flagrant » du mal-être de la personne. Il en va de même pour le cannabis ou les autres substances psychoactives, à ceci près que l’alcool est légal, d’où sa récurrence dans les manifestations addictives.

Dans notre pays notamment, il y a un côté très socialisant à la consommation de liqueurs, que ça soit en bar ou chez soit entre amis, la personne aura la possibilité de boire tout en s’amusant. C’est d’ailleurs pour cela que beaucoup de gens (dé)nient avoir un “problème avec l’alcool”. On a tendance à penser que l’on n’est pas alcoolique tant que l’on ne boit pas seul chez soi, dès 08h du matin, ce qui est faux…