Hommes politiques et psychopathologie

Les dictateurs souffrent-ils de troubles mentaux ?

Cela dépend sans doute de ce que l’on considère comme “troubles mentaux”.

En revanche, je vais me permettre une petite digression et généraliser ma réponse, non pas aux “dictateurs”, mais aux hommes politiques, notamment ceux qui gravitent dans les plus hautes sphères de ce milieu.

Demandez à 100 personnes que vous connaissez “si demain je te donne la place de président de la République, la voudrez-tu ?”. Je ne doute pas que vous obtiendrez excessivement peu de “oui”. Le problème est donc bel et bien à la source de notre système “démocratique”.

Seules les personnes intéressées par le pouvoir postulent à de tels postes. Or, sont-elles réellement les plus aptes à prendre soin d’une population et à diriger un pays, si tout ce qui les intéresse est le pouvoir et la reconnaissance public / la célébrité ?

Je n’irai pas jusqu’à poser un diagnostic sur une personne en particulier, mais il est clair que la proportion de mégalomanes est plus grande dans les hautes sphères des pouvoir politique d’un pays / d’un état, que dans la population générale de ce même lieu.