Pourquoi parler à un psy plutôt qu’à un(e) ami(e) ? – Quora

Pourquoi est-il parfois plus facile de parler à quelqu’un que vous ne connaissez pas qu’à un ami ou à une personne que vous connaissez ?

En effet, si ne pas suivre une connaissance ou un proche en thérapie est l’une des règles d’or des “psy”, ce n’est pas pour rien. C’est justement parce que vous ne connaissez pas votre psy en dehors du cadre thérapeutique que le travail peut se faire.
Il y a des choses qu’on ne veut dire à personne, des choses qui nous font mal et/ou dont on a honte. Des choses qu’on ne peut dire qu’à un inconnu qui ne le répétera pas (secret professionnel), qui ne nous jugera pas, et que l’on est (normalement) pas amené à rencontrer / croiser en dehors des séances.
De plus, le psy étant extérieur à toute votre histoire, il sera plus à même de prendre du recul et d’être impartial. Il n’est pas là pour vous donner raison, ni pour vous contredire. Il vous écoute et vous répond différemment de ce que ferait un(e) ami(e), c’est là toute la différence entre une discussion et une séance de psychothérapie.